MODULE 7

LES MÉTHODES TIC POUR L’ÉGALITÉ DES SEXES

Les méthodes interactives dans l’éducation des femmes âgées – méthodes d’enseignement

Introduction

Ce module est une présentation de l’utilisation des nouvelles technologies, des compétences en TIC et des méthodes d’apprentissage dans l’éducation des femmes âgées. 

 

Le module en bref                                 

Le module se compose de trois unités présentées ci-dessous, suivies de la rubrique ” Vérifiez votre compréhension ” et des références.

Unité 1.  La numérisation des méthodes d’apprentissage interactif en face à face : Méthodes TIC dans l’éducation

Unité 2. Les technologies de l’information et de la communication (TIC) et l’égalité des sexes

Unité 3. Les TIC et l’éducation pour les femmes (âgées)

Vérifiez votre compréhension. Les affirmations suivantes sont-elles vraies ou fausses ? 

Références

Unité 1.  La numérisation des méthodes d'apprentissage interactif en face à face : Méthodes TIC dans l'éducation

 

L'apprentissage en face à face est une méthode d'enseignement/apprentissage où le contenu du cours est transmis aux apprenants et où l'apprentissage des membres du groupe est déclenché pour créer de nouvelles connaissances. Cela garantit une interaction en direct entre les apprenants adultes eux-mêmes et le formateur. L'apprentissage en face à face est un type d'apprentissage traditionnel. Les apprenants adultes bénéficient d'un plus grand niveau d'interaction avec leurs homologues du groupe d'étude. L'apprentissage en face à face donne aux membres du groupe l'occasion de se rapprocher les uns des autres. Ces méthodes sont par exemple : l'apprentissage collaboratif, l'apprentissage exploratoire, les projets de groupe, les jeux de rôle, les jeux, les simulations, les débats, les discussions de groupe, etc. 

 

Ces méthodes sont plutôt utiles dans l'apprentissage et la formation des adultes. Cependant, à l'ère du numérique et depuis le début de la crise sanitaire Covid-19, il est devenu de plus en plus important d'adapter ces méthodes d'apprentissage en utilisant les nouvelles technologies. Vous vous demandez probablement comment procéder à la numérisation/numérisation de ces méthodes d'apprentissage interactives ?

 

Cela peut se faire par le biais de l'apprentissage mixte ou apprentissage multimodal, une approche qui combine l'enseignement/la formation/l'apprentissage en face à face à des activités d'apprentissage en ligne, tout en se concentrant sur l'expérience de l'apprenant.



Activités

Approche en face à face

Apprentissage mixte ou apprentissage combiné/multimodal

Les apprenants adultes sont impliqués dans un projet d'apprentissage

Les apprenants adultes se réunissent dans une salle d'étude pour travailler ensemble et contribuer au projet.

Les apprenants adultes utilisent des messageries et des communautés en ligne, ainsi que des gestionnaires de tâches pour planifier leur travail et suivre leur progression. Ils utilisent également des services de partage de fichiers (par exemple Google docs) pour collaborer et échanger des informations sur l'avancement du projet.

Les apprenants adultes pratiquent la conversation dans une langue étrangère en paires ou en petits groupes.



Les apprenants adultes sont divisés en sous-groupes au cours d'une session, et ils discutent d'un sujet.

En plus des discussions de groupe, les apprenants adultes utilisent des services de texte et de voix en ligne (par exemple, le chat, le groupe Facebook).

Les apprenants adultes pratiquent les débats

Les apprenants adultes regardent une vidéo dans leur groupe d'étude et discutent de ce qu'ils ont compris.

Le formateur peut partager un lien vers une vidéo, donnant ainsi aux apprenants la possibilité de la visionner chez eux, d'envoyer leurs commentaires par e-mail, puis d'en discuter dans le groupe d'étude. 

Évaluation

Les apprenants adultes effectuent des travaux écrits et passent des tests de mi-parcours et des tests finaux.

Pour suivre les progrès des apprenants adultes, des statistiques d'activité sont utilisées. Ils répondent à des questionnaires et des tests en ligne, envoient des documents numériques et participent à des évaluations croisées entre eux.

 

Contrairement aux cours exclusivement en ligne, le volet en ligne du cours mixte ne remplace pas complètement l'enseignement/la formation/l'apprentissage en face à face avec un formateur ou un facilitateur d'apprentissage. Il ou elle intègre la technologie dans le processus d'apprentissage afin d'améliorer l'expérience d'apprentissage et d'élargir la compréhension de certains sujets.

Unité 2. Les technologies de l'information et de la communication (TIC) et l'égalité des sexes

Selon l'UIT "En 2019, la part des femmes utilisant Internet dans le monde s'élevait à 48%, contre 58% pour les hommes". L'écart entre les sexes s'est réduit en Europe, tandis que dans les États arabes, en Asie, dans le Pacifique et en Afrique, il s'est accru. Depuis 2013, il y a eu plus de nouveaux utilisateurs d'internet masculins que féminins.

En outre, le "paradoxe de l'égalité des sexes en matière de TIC" a été mis en lumière. Les pays qui sont de loin meilleurs que les autres en matière d'égalité globale entre les sexes, comme les pays européens, sont ceux où les femmes sont les moins nombreuses à acquérir les compétences avancées nécessaires pour faire carrière dans le secteur des technologies. Actuellement, seuls 17 % environ des quelque 8 millions de spécialistes des TIC en Europe sont des femmes.. Ce paradoxe révèle la nécessité de prendre des mesures pour encourager l'inclusion des femmes dans la formation aux compétences numériques, quel que soit leur âge.

 

Il est également devenu évident que les TIC ont permis la création d'emplois tant pour les hommes que pour les femmes (selon le document de l'UNESCO intitulé ITC and Gender). Néanmoins, l'économie de l'information continue de reproduire des formes de ségrégation entre les sexes, les hommes occupant des emplois hautement qualifiés et à forte valeur ajoutée, tandis que les femmes restent concentrées dans des secteurs non qualifiés et à faible valeur ajoutée.  

 

D'autre part, les compétences en matière de TIC sont également des outils de transformation sociale et de promotion de l'égalité.

Prenons quelques exemples :

 

  •  Dans plusieurs endroits, les ONG testent des initiatives de commerce électronique qui relient via Internet les artisanes directement aux marchés mondiaux. Les ONG soutiennent leurs activités en leur fournissant des informations sur le marché et la production. Par exemple, la WTFO (World Fair Trade Organization), soutient les petits producteurs marginalisés, dont 74 % sont des agricultrices et des artisanes.
  • Les gouvernements ont lancé des programmes de gouvernance électronique qui utilisent les TIC pour offrir aux citoyens un meilleur accès électronique aux services gouvernementaux, accompagnés, dans certains cas, d'une stratégie explicite visant à garantir un accès effectif aux femmes et à ceux qui rencontrent des difficultés pour accéder à ces services.  Par exemple, au Denmark, au Portugal, au Royaume-Uni ou en Estonie.

 

  • Dans certains pays, les formateurs en santé utilisent la radio pour diffuser des informations sur la santé sexuelle et reproductive des femmes. Sur la radio France Inter sont diffusés des programmes traitant de la sexualité féminine et des impératifs culturels de la société qui y sont liés. 

 

En outre, aujourd'hui, les réseaux sociaux sont un outil puissant utilisé dans la lutte contre l'inégalité des sexes. Ils permettent le partage d'informations et libèrent la voix des femmes grâce à l'émergence de mouvements sociaux tels que le "Me Too". Ce mouvement qui concerne les abus sexuels en Amérique, s'est étendu à toutes les questions de genre et aux abus sexuels dans la société en général. Ce mot-clé s'est étendu à toute l'Europe en s'appliquant aux inégalités et aux abus dont sont victimes les femmes dans divers environnements professionnels, depuis les industries du divertissement ou de la culture jusqu'au sport et à la politique.

 

Ces études révèlent que si les TIC sont désormais bien implantées en Europe, les outils n'atteignent pas encore les hommes et les femmes de manière égale. Il est encore nécessaire de promouvoir leur utilisation et la création de la valeur associée par l'éducation et la formation. Il est essentiel de s'adresser à l'ensemble de la population, et plus particulièrement aux femmes âgées, qui sont généralement les plus vulnérables en matière d'égalité des sexes. Il est urgent d'utiliser les nouvelles technologies et les TIC dans l'éducation des femmes âgées afin de les rendre autonomes et de les rapprocher de la société.

Unité 3. Les TIC et l'éducation pour les femmes (âgées)

Depuis leur apparition dans les années 50 avec l'automatisation des tâches, jusqu'à la démocratisation de l'Internet, les nouvelles technologies ont considérablement changé la société et l'environnement de travail. Elles ont constamment créé de nouvelles façons de faire. Ainsi, de nombreux emplois ont progressivement disparu et de nouvelles tâches nécessitant des compétences spécifiques sont apparues. Aujourd'hui plus que jamais, il est important pour les adultes de se former en permanence afin d'améliorer leurs compétences professionnelles, d'acquérir de nouvelles compétences et de pouvoir rester intégrés et actifs socialement.

 

L'étude menée dans le document de communication intitulé " Faire de l'espace européen de l'éducation et de la formation tout au long de la vie une réalité ", publiées par la Commission européenne et par le Conseil pour l'éducation et la formation tout au long de la vie, a souligné l'importance de l'apprentissage tout au long de la vie pour la compétitivité et l'employabilité, mais aussi pour l'inclusion sociale, la citoyenneté active et l'épanouissement personnel. Ceci est encore plus vrai en ce qui concerne les personnes âgées et les femmes âgées qui sont souvent exclues de la société en raison de leur manque d'éducation et de formation.

 

L'apprentissage organisé est pour les femmes âgées un moyen de sortir de leur routine quotidienne de femme au foyer ou de retraitée et de trouver une nouvelle voie professionnelle.

 

Plusieurs organisations ont vu le jour pour relever le défi d'atteindre les personnes âgées les moins qualifiées afin de les former pour qu'elles puissent faire face aux transformations numériques actuelles et futures. 

Par exemple : 

 

  • Silver geek: iest le résultat d'une dynamique collective en Poitou-Charentes (France) initiée dès 2014, qui a mis le numérique à la portée des personnes âgées.  Le projet vise à rompre l'isolement des personnes âgées et favorise le lien social intergénérationnel. Depuis, des ateliers numériques ludiques sont animés par une centaine de volontaires en service civique. Ils sont proposés chaque semaine dans les locaux d'organisations pour personnes âgées ou de centres communautaires. Des tablettes et des consoles de jeux sont utilisées dans les ateliers.
  • Old’up: développe des actions pour un public âgé en apprentissage qui inclut 2 générations âgées de 70 à plus de 90 ans. Les actions se déroulent dans des maisons de retraite et des résidences ainsi que dans le réseau des maisons de retraite publiques. En 2019, Old Up a lancé un projet expérimental concernant l'utilisation de tablettes numériques par des nonagénaires.

 

Cela a été rendu possible grâce à différentes approches d'apprentissage numérique : 

  • Edutaintment:  un mélange de matériel pédagogique et de divertissement (ex : escape game, serious game).
  • Mooc:  un type ouvert d'apprentissage à distance qui peut s'adresser à de nombreux participants.
  • Les simulations numériques : Les simulations virtuelles, également appelées simulations sur écran, sont une reproduction de la réalité représentée sur un écran d'ordinateur. Elle a pour objet d'exercer les capacités motrices, les capacités de prise de décision ou les capacités de communication de l'être humain en utilisant un logiciel adéquat et la réalité virtuelle.

Grâce à l'accès à l'internet et aux compétences en matière de TIC, les femmes, y compris les femmes âgées, ont la possibilité de créer leur propre entreprise, de vendre leurs produits sur de nouveaux marchés, de trouver des emplois mieux rémunérés et d'accéder à l'éducation, à la santé et aux services financiers. Cette démarche vise également à lutter contre les inégalités entre les sexes.

Bergmark, P. (2020). Women in Tech 2020: The role of climate, gender and ICT. Retrieved from:

https://www.ericsson.com/en/blog/2020/3/women-in-tech-2020-climate-gender-ict

 

European Institute for Gender Equality. (2018). Women and men in ICT: a chance for better work–life balance - Research note. Retrieved from: 

https://eige.europa.eu/publications/women-and-men-ict-chance-better-work-life-balance-research-note 

 

McCoshan, A. (2017). Les TIC dans le domaine de la formation des adultes: ne parviennent-elles toujours pas à fournir des solutions optimales et durables? Retrieved from EPALE:

https://epale.ec.europa.eu/fr/blog/ict-adult-education-still-failing-deliver-optimal-and-sustainable-solutions 

 

Mlambo-Ngcuka, P. (2018). Reshaping the future: Women, girls and tech for development. Retrived from:

https://news.itu.int/reshaping-future-women-girls-icts/ 

 

https://www.lifeline24.co.uk/technology-for-older-people/

Activité

Gerda Taro
1910 - 1937

Pioneer of war photography
Gerda Taro, nee Gerta Pohorylle, was born in Stuttgart and educated in Leipzig, Germany. As she is from a Jewish family, she flees from the Nazis to Paris in 1933. There she lives a bohemian lifestyle with her friend Ruth Cerf and eventually meets Endre Ernő Friedmann, better known today as Robert Capa. Together, they start documenting the Spanish Civil War in 1935, after Gerda had invented their alter egos in order to better sell Endre's and her own pictures. Inspired by their own political convictions, they only take pictures of the the fight of the republican troops against the rebellious franquist troops. Both of them try to be as close to the action as possible - a goal which eventually led to Gerda's death. Despite the fact that her pictures only cover 1 year of the war, her pictures are those that went around the world. Together with Robert Capa and with David Seymour, she developed modern war photography as we know it today during this short period of time. Since she officially was Capa's agent and he sold many of her pictures as his own, it took until the 2000s until people began to recognize her as an artist in her own right rather than only his partner: In 2007, the so-called Mexican Suitcase was found in Mexico City, a suitcase containing thousands of negatives believed lost by Capa, Taro and Seymour. Since then, many photographs originally attributed to Capa are known to have been taken by Gerda. However, during her short life, Taro was well known and when she was killed in 1937 by a tank, - she was only 26 - thousands of people attended her funeral in Paris. The funeral procession, led by Pablo Neruda and Louis Aragon, became a demonstration against fascism.

Marie-Claire Chevalier
1955 - 2022

The one whose trial for illegal abortion changed the law against abortion in France
In 1971, Marie-Claire Chevalier was 16 years old when she became pregnant after being raped by a boy two years older than her in high school. The young woman asked her mother to help her have an abortion. The mother turned to an underground doctor, but her daughter suffered a hemorrhage that forced her to the hospital. Her rapist, arrested for stealing a car, decides to turn her in against his own freedom. She is directly accused, as are four other women, including her mother, because in 1971 the voluntary termination of a pregnancy was illegal in France and punishable by six months to two years in prison. She was then convicted at the Bobigny trial and all were defended by lawyer Gisèle Halimi. Gisèle Halimi made of this trial and of Marie-Claire Chevalier a political symbol for the right to abortion. The case will forever mark French history and symbolize real progress for women's rights. Extremely mediatized, the trial closely followed by many personalities ends on a brilliant victory. Three years later this judgement, things started to move. This event contributed to the adoption of the Veil law and the legalization of abortion in France in 1975.

Having suffered greatly from this trial, she attempted suicide. Then, she chose to return to anonymity by changing her name. At her death, she received tributes from the President of the Republic, Emmanuel Macron and feminist associations.

Maria Lejárraga
1874 – 1974

She was writing and her husband harvesting the glory, fame and money!
Writer, feminist, deputy, polyglot and socialist who opposed to the death penalty and legal prostitution. She advocated for education, work and equal rights for women in Spain. A very open-minded and visionary woman who had to pay a high price imposed by her gender.

María Lejárraga comes from the region of La Rioja from an economically stable middle class family. She was able to receive good education and became a teacher. During her teaching career she discovered her passion for writing. She was very talented and ready to share her ideas and stories with the world. But, that´s where she bumped into a big obstacle. At the beginning of the XX century being a female writer was seen as immoral work, especially for an educator. If she had risked meeting her goals, she could have lost her teaching job. She found a solution to this problem in her marriage by publishing her works under her husband's name. So, she was writing and waiting at home and he was the one receiving praise and applause at the premiers of the plays. Before dying, her husband confirmed the rumours circulating in theatre circles that she was the true author of his works.
continue reading

Maria Lejárraga
1874 – 1974

She was writing and her husband harvesting the glory, fame and money!
Writer, feminist, deputy, polyglot and socialist who opposed to the death penalty and legal prostitution. She advocated for education, work and equal rights for women in Spain. A very open-minded and visionary woman who had to pay a high price imposed by her gender.

María Lejárraga comes from the region of La Rioja from an economically stable middle class family. She was able to receive good education and became a teacher. During her teaching career she discovered her passion for writing. She was very talented and ready to share her ideas and stories with the world. But, that´s where she bumped into a big obstacle. At the beginning of the XX century being a female writer was seen as immoral work, especially for an educator. If she had risked meeting her goals, she could have lost her teaching job. She found a solution to this problem in her marriage by publishing her works under her husband's name. So, she was writing and waiting at home and he was the one receiving praise and applause at the premiers of the plays. Before dying, her husband confirmed the rumours circulating in theatre circles that she was the true author of his works.
continue reading

Maria Lejárraga
1874 – 1974

She was writing and her husband harvesting the glory, fame and money!
Writer, feminist, deputy, polyglot and socialist who opposed to the death penalty and legal prostitution. She advocated for education, work and equal rights for women in Spain. A very open-minded and visionary woman who had to pay a high price imposed by her gender.

María Lejárraga comes from the region of La Rioja from an economically stable middle class family. She was able to receive good education and became a teacher. During her teaching career she discovered her passion for writing. She was very...
continue reading